Mots pots-pourris

Je n'aurais pas cru abandonner ainsi 
Ces quelques liens qui n'avaient de concrets
Que leurs illusions.

Apprendre l'attente du sommeil
Seul à taire l'esprit la douleur 
Leçon primordiale de mon existence.

Pour te dire « Tu me manques»
Je m'efface ne pouvant pas disparaître
Après cette promesse stupide.

Je t'espère aimée le long du jour et de chaque nuit 
Des sourires soupirs de contentement cris de plaisir
Loin de ce que je n'avais pas à offrir 
Loin des promesses enterrées sous le sablier 
Oubliées et sans plus aucune importance 
Tiroirs souvenirs abolis. 

Plus besoin de mes mots pitoyables 
Des passe-temps trompe solitude 
Sois heureuse suis ta vie 
(Cette photo à ton anniversaire
comme pour montrer ton accompagnement)
Femme idéale d'un homme peut-être une mère parfaite
Forte et tendre méritant ses bras doux .

Tu me manques. Je m'efface. Je vais disparaître.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :